Tunisie : Merci au nouveau gouvernement pour la gestion des déchets.

photo-mongi-aouinet-6305

Les gouvernements changent tous les ans depuis 3 ans, mais la situation reste toujours aussi préoccupante, alarmante, honteuse, rien que pour la gestion des déchets. Rien ne change sauf les têtes dans les différents Ministères… Le peuple tunisien peut remercier les chats des rues qui nous préservent d’une possible prolifération de rats et autres rongeurs. Comment le politique peut-il encore être crédible face à cette situation intolérable ? Et pas seulement dans les quartiers populaires, ce phénomène est général. L’anarchie continue à faire sa loi. Pauvre pays, incapable de gérer ses propres déchets ! J’ai honte, sincèrement. Éducation civique inexistante, responsabilité citoyenne connait pas !

photo-mongi-aouinet-6352

Chats se nourrissant des poubelles – Février 2014 – Tunis

photo-mongi-aouinet-6308

Poubelle sauvage au bord d’une rue dans un quartier de Tunis – Février 2014 –

Publicités

Reportage : un projet de court-métrage en pâte à modeler.

Les poils de la bête : Le tournage commence le 4 novembre 2013. Objectif faire 6500 prises de vue pour une durée de 4mn20 sec. Co-realisé par Mongi aouinet et Abdelkrim Aouinet. Production SECTION9

Les poils de la bête : Le tournage commence le 4 novembre 2013. Objectif faire 6500 prises de vue pour une durée de 4mn20 sec. Co-realisé par Mongi aouinet et Abdelkrim Aouinet. Production SECTION9

Abdelkarim Aouinet est un jeune artiste tunisien autodidacte qui réalise des court-métrages avec les moyens du bord…. Il s’occupe de la création des décors mélangeant la pâte à modeler et le ciment blanc et crée les personnages entièrement fait en pâte à modeler, animé image par image.

Personnages du nouveau court-métrage en production.

Personnages du nouveau court-métrage en production.

Sa prochaine réalisation est importante pour lui car si le film est réussi il pourrait peut-être, être accepté à La Cartoucherie (Folimage) de Valence pour pouvoir bénéficier d’une formation complète dans son domaine. Souhaitons lui du courage, de la persévérance et de la réussite.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photos et reportage : Mongi Aouinet

579243_658145974216830_1380682352_n

Tunisie : Sous le jasmin, puiser dans le passé des forces pour l’avenir.

Pour marquer la journée nationale contre la torture en Tunisie, l’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT) et le collectif Dekadrage a lancé, le 8 mai 2013, une exposition du photographe Augustin Le Gall à la Maison de la Culture Ibn Rachiq (Tunis), avec le soutien du Ministère de la Culture. Cette exposition de portraits de victimes de torture et des autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, nous rappelle que des femmes et des hommes de tous horizons politiques, de toutes les générations, venant des différentes régions de la Tunisie, ont souffert de ce crime.

Cette exposition donne la parole à 34 victimes qui témoignent de leur expérience traumatisante.
Réalisé par Mongi Aouinet, juillet 2013.

Laaroussa : projet social et artistique à Sejnane (Tunisie)


LAAROUSSA est une fabrique d’espaces populaires de création culturelle portée par l’association L’ART RUE. Ce collectif pluridisciplinaire œuvre pour une culture démocratique, la cohésion et le développement social par l’Art. Nous expérimentons le dialogue artistique pour l’inclusion sociale dans sa diversité, la citoyenneté, les pratiques artistiques alternatives associant étroitement art, société et développement économique.
Un reportage de Mongi Aouinet http://www.laaroussa.org

Jannet, potière de Sejnane

Jannet travaille l’argile depuis son enfance, elle fait de la poterie qu’elle vend au bord de la route de Sejnane (gouvernorat de Bizerte en Tunisie) peu de touristes sont de passage vu la situation sécuritaire du pays et l’image catastrophique  donner par les médias depuis les événement de janvier 2012, mais elle n’abdique pas, elle est travailleuse et courageuse. Depuis 2011, elle participe au projet Laaroussa initié par Selma et Sofiane Ouissi porté par l’association L’Art Rue (Tunis) et l’association Muzaq (France) qui a pour objectif de créer une coopérative qui rassemble 60 femmes potières de Sejnane. Un projet social, créateur d’emplois par le biais de l’art bien trop rare en Tunisie. Pour en savoir plus sur le projet LAAROUSSA vous pouvez aller sur le site internet http://www.laaroussa.org

Un reportage vidéo de Mongi Aouinet.

Un reportage photos de Mongi Aouinet.

photo : Mongi Aouinet

photo : Mongi Aouinet

Sejnane, ou le fantasme salafiste de TF1
http://www.fhimt.com/2012/06/28/sejnane-ou-le-fantasme-salafiste-de-tf1/

Tunisie : Jannet potière de Sejnane.

La situation des potières de Sejnane est difficile, très peu de touristes sont de passage vu la situation sécuritaire du pays et l’image que véhicule les médias depuis 2011. Ces femmes sont courageuses et vaillantes il ne faut pas les laisser tomber. Aller voir cette belle région de Tunisie, aller leur acheter des belles poteries pour qu’elles puissent continuer a perpétuer une tradition, un art, qui date de plusieurs millénaires.
Elle place beaucoup d’espoir sur le projet Laaroussa (voir lien) porté par l’association L’ART RUE (Dreamcity) www.laaroussa.org

Jannet potière de Sejnane - Crédit Photo : Mongi Aouinet

Jannet potière de Sejnane – Crédit Photo : Mongi Aouinet