Tunisie 2013 : Ni Droit, ni devoir ?


 

Le « KO » politique, administratif et sociale règne en Tunisie.

En Tunisie il faut pouvoir s’imposer pour avoir non seulement un travail mais pour ses droits. Il faut insister pour avoir son contrat, pour qu’on paie les cotisations CNSS, il faut insister, pour que les retenues fait sur ton salaire soient bien versées (même si l’entreprise ou autres organismes ont les moyens).

Je vous dis cela car j’ai été salarié du Syndicat National des journalistes Tunisien (SNJT) et je trouve incroyable de devoir perdre de l’énergie et du temps juste pour qu’on respecte mes droits (contrat de travail, cotisations CNSS, attestation de retenue sur salaire). De novembre 2011 à janvier 2013 j’ai été coordinateur de projet pour une ONG (Institut Panos Paris) projet financé par l’Union Européenne.

Ma mission était de coordonner des formations pour les journalistes Tunisiens et de renforcer les capacitées du dit « Syndicat ». Les 6 premiers mois tout s’est plus ou moins bien passé (j’ai dû insister durant 3 mois pour avoir mon contrat de travail)…A partir de juillet 2012 je me suis retrouvé sans vis-à-vis, impossible de concrétiser quoi que ce soit dû à une actualité intense que subissait le Syndicat et surtout à un manque totale d’organisation (non respect des rendez-vous).

J’ai alors eu l’audace de critiquer certains points de blocages, ce qui a été très mal perçu par la direction du SNJT. Il y a un principe simple à respecter quand on à la responsabilité de gérer un syndicat : être irréprochable en ce qui concerne les droits des salariés sinon, comment être crédible face aux autres ? J’ai donc tenté de faire comprendre ce principe en défendant mes droits et ceux des autres salariés du SNJT. Cette initiative a été rejetée et mon contrat n’a pas été reconduit. Ok, mais après 2 mois, je n’ai toujours par perçu mon solde de tout compte et surtout mon attestation de retenue sur salaire (que je réclame depuis des mois) !

Il ne s’agit pas de condamner l’une ou l’autre partie, le « KO » politique, administratif et sociale règne en Tunisie, chacun cherche a profiter de la position qu’il occupe, les autres doivent faire preuve d’allégeance pour avoir des miettes…

Mongi Aouinet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s