Tunisie : Merci au nouveau gouvernement pour la gestion des déchets.

photo-mongi-aouinet-6305

Les gouvernements changent tous les ans depuis 3 ans, mais la situation reste toujours aussi préoccupante, alarmante, honteuse, rien que pour la gestion des déchets. Rien ne change sauf les têtes dans les différents Ministères… Le peuple tunisien peut remercier les chats des rues qui nous préservent d’une possible prolifération de rats et autres rongeurs. Comment le politique peut-il encore être crédible face à cette situation intolérable ? Et pas seulement dans les quartiers populaires, ce phénomène est général. L’anarchie continue à faire sa loi. Pauvre pays, incapable de gérer ses propres déchets ! J’ai honte, sincèrement. Éducation civique inexistante, responsabilité citoyenne connait pas !

photo-mongi-aouinet-6352

Chats se nourrissant des poubelles – Février 2014 – Tunis

photo-mongi-aouinet-6308

Poubelle sauvage au bord d’une rue dans un quartier de Tunis – Février 2014 -

Reportage : un projet de court-métrage en pâte à modeler.

Les poils de la bête : Le tournage commence le 4 novembre 2013. Objectif faire 6500 prises de vue pour une durée de 4mn20 sec. Co-realisé par Mongi aouinet et Abdelkrim Aouinet. Production SECTION9

Les poils de la bête : Le tournage commence le 4 novembre 2013. Objectif faire 6500 prises de vue pour une durée de 4mn20 sec. Co-realisé par Mongi aouinet et Abdelkrim Aouinet. Production SECTION9

Abdelkarim Aouinet est un jeune artiste tunisien autodidacte qui réalise des court-métrages avec les moyens du bord…. Il s’occupe de la création des décors mélangeant la pâte à modeler et le ciment blanc et crée les personnages entièrement fait en pâte à modeler, animé image par image.

Personnages du nouveau court-métrage en production.

Personnages du nouveau court-métrage en production.

Sa prochaine réalisation est importante pour lui car si le film est réussi il pourrait peut-être, être accepté à La Cartoucherie (Folimage) de Valence pour pouvoir bénéficier d’une formation complète dans son domaine. Souhaitons lui du courage, de la persévérance et de la réussite.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photos et reportage : Mongi Aouinet

579243_658145974216830_1380682352_n

Tunisie culture : les jeunes artistes engagés finiront-ils tous en prison ?

La Troika continue la chasse aux jeunes artistes engagés de la nouvelle Tunisie, tout est bon pour les faire taire, car ils dérangent, dans leurs chansons ils dénoncent les dérives du système hérité du régime de Ben Ali.

KAFON est en prison depuis juillet 2013 pour avoir fumé un joint…

Klay BJJ condamné à 6 mois ferme de prison pour avoir chanté une chanson avec Weld 15 lors d’un festival à Hammamet.

WELD 15 en cavale pour la chanson sur les policiers suite à un concert avec Klay BBJ à Hammamet cet été.

Ce dernier clip cartonne sur youtube avec + de 500 000 vues en 1 semaine…que vont-ils faire pour le faire taire ?

"Les journalistes et les artistes sont dans le collimateur du pouvoir, ce qui revient à la situation d’avant la révolution"   Souhayr Belhassen, ex-présidente de la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH)
sources : http://www.metronews.fr/info/tunisie-klay-bbj-un-nouveau-rappeur-en-prison/mmiz!II8Qjxlzdy9/

Tunisie : Sous le jasmin, puiser dans le passé des forces pour l’avenir.

Pour marquer la journée nationale contre la torture en Tunisie, l’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT) et le collectif Dekadrage a lancé, le 8 mai 2013, une exposition du photographe Augustin Le Gall à la Maison de la Culture Ibn Rachiq (Tunis), avec le soutien du Ministère de la Culture. Cette exposition de portraits de victimes de torture et des autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, nous rappelle que des femmes et des hommes de tous horizons politiques, de toutes les générations, venant des différentes régions de la Tunisie, ont souffert de ce crime.

Cette exposition donne la parole à 34 victimes qui témoignent de leur expérience traumatisante.
Réalisé par Mongi Aouinet, juillet 2013.

Tunisie environement : le pays deviendra t-il une immense poubelle ?

Depuis la revolution en 2011, le pays est devenu une immense poubelle. Le citoyen, les entreprises tout le monde pollue la nature. Il n’existe plus de sanction, il n’y a plus d’etat, le pays navigue comme un bateau sans fin. Dans l’exemple suivant l’entreprise Somatra de Tunis pollue la nature et l’environnement en toute impunité.

Un reportage citoyen de Sofian Parisi sur le traitement des déchets autour du Lac de Tunis. Ces images sont terribles et elle montre a quel point le pays se retrouve dans la merde au sens stricte du terme, qui est responsable ? Les citoyens dans un premier temps, mais aussi et surtout la Troika, que fout le ministre de l’environnement ? J’ai honte. J’avais mise en ligne un reportage photos il y a plus d’un an avec un titre un peu alarmiste : Tunisie, gestion des déchets la catastrophe est proche, en fait elle est bien là !

Les enfants de la Tunisie nous dirons merci pour tout. C’est un crime que nous sommes en train de commettre envers le pays, ce soit disant beau pays, mais dont tout le monde s’en fou, preuve à l’image ! Il n’y aura pas de Meaculpa car l’orgueil stupide des tunisiens aura toujours le dessus !

La solution : construire encore plus de mosquées et demander à Dieu si il veut bien aller nettoyer tout cela ? Ou bien faire en sorte que le Ministère de l’environnement celui de la justice et celui de l’éducation se coordonnent pour mener des actions rapides et efficaces mais cela tiendrait du miracle car ces dirigeants sont tous des incapables, des incompétents. Leurs expertises se limite à faire des réunions et à se pavaner dans les médias tunisiens pour raconter des salades ! Un grand nettoyage s’impose a commencer par ce gouvernement de "merdeux", manipulé, divisé, soumis à la secte de Montplaisir.

Mongi A.

Tunisie : désormais nul n’est à l’abri…

Témoignage suite à l’intervention de la BAT le dimanche 4 août 2013 dans le quartier d’El Ouardia de Tunis :

-IMG_2976webreportertunisie-mongi-aouinet-2013

El Ouardia quartier de Tunis, dimanche 4 aout 2013 vers 8H30 du matin

"Cela n’arrive qu’aux autres" "tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possible" c’est ce qu’on ne cesse de répéter et de penser lorsqu’on n’est pas directement confronté et touché personnellement par les difficultés pour ne pas dire des catastrophes.
Mais dans la Tunisie post-révolutionnaire on a plutôt tendance à dire le contraire car désormais nul n’est à l’abri…
L’événement qui nous a fait sursauter le premier dimanche du mois d’août après l’appel à la prière en est la cause.
En effet, je fus réveillé par un coup de téléphone m’annonçant que je ne devrais pas dormir car les tirs qu’on a entendus ne sont pas les pétards que les gamins faisaient éclater comme toujours au mois du Ramadan. Mais ce sont bel et bien des tirs de la Brigade anti-terroriste qui poursuivaient des terroristes stockant des armes dans leur maison se trouvant à quelques rues de chez moi…Une ambiance de terreur s’´installa dans l’atmosphère et nous serra le cœur jusqu’au dernier tir de pistolet qui résonna et qui mit fin à la vie d’un être mais aussi d’un évènement…
Et pour la première fois de ma vie je n’ai pas vu l’utilité de regarder les chaînes d’information qui hésitaient encore sur le nom du quartier ; est ce El ouardia? Est- ce El Kabaria??
Comme quoi…
Plus tard on annonça qu’une personne a été tuée et 4 autres ont été capturés…Sans doute cet évènement presque inédit anima nos soirées, tout le quartier et ses alentours…Mêmes les enfants étaient inspirés et jouaient aux terroristes!!!

Des terroristes près de chez moi ! Cela n’arrive que dans les films mais hélas c’est vrai et c’est grave mais la vie continue et le quotidien est tellement puissant qu’on oublie…